1er Tour Cyclo Nord 77 au départ de Coupvray – 26 sept 2020

Notre randonnée de COUPVRAY, je ne vous raconte pas !!

Oh puis si, je vais vous raconter tellement j’en ai bavé ! Ne commencez pas à rigoler !!!

Lors de la réunion, je vous ai proposé la sortie de Coupvray qui s’est déroulée samedi. C’est vrai que c’était un peu tard, mais nous ne savions pas qu’elle était reprogrammée à cette date, vu qu’elle était prévue mi-mai. Je ne lis pas dans une boule de cristal, pourtant ça me servirait peut-être mais que voulez-vous !… Il y a eu peu d’enthousiasme, c’est vrai que nous avions déjà fait deux grosses sorties les Week end précédents, nous étions tout de même quatre, peut être avec un petit grain.

Nous nous retrouvons donc à l’église comme prévue pour 7h avec un cyclo de plus, le Président de Gagny. Arrivés à la salle polyvalente de Coupvray nous nous préparons chaudement car la température n’est pas très élevée. Mais ça on le savait vu les météorologues que nous avons au club.

Nous nous enregistrons au départ où il y a de nombreux cyclos, enfin cyclo je ne sais pas vu les vélos de compétition sur le râtelier. En tendant l’oreille, un cycliste venu seul demande à un groupe s’il pouvait rouler avec eux, ils lui répondent par l’affirmative en lui disant qu’ils vont plus vite que les cyclotouristes. Le décor est planté.

Nous partons tranquillement pour nous réchauffer sur des routes que nous connaissons. Je me retourne pour faire quelques photos du groupe sur la route, vu qu’après je n’aurai plus l’occasion d’être devant et constate que nous ne sommes pas cinq mais bien plus. La cadence augmente un peu, enfin beaucoup pour moi ! Tout le monde a l’air de se contenter, voire d’apprécier notre rythme. Pour ma part, je me mets dans les roues, malin non !!

Puis en tournant sur la gauche en direction de Saint Mêsmes, nous voici face au vent et là ça souffle. Alain et Thierry se mettent devant et tout le groupe suit, au bout d’un moment Thierry demande à tout ce beau monde de prendre des relais, il faut bien que tous ces cyclos fassent leur partie de travail. La rotation se met en place et cela fonctionne bien jusqu’à ce que l’on ait le vent dans le dos. C’est vrai que de prendre les relais est beaucoup plus agréable.

Nous continuons notre chemin sur les routes du 77 avec le vent dans le dos pour les premiers soixante kilomètres, ça roule fort. Enfin le premier ravitaillement, que je suis content ! Nous sommes très bien reçus, nous prenons une soupe et oui il y avait de la soupe ça réchauffe par ces temps frais bien que moi j’étais bien chaud, il faut tout de même reprendre des forces.

Nous repartons pour une quarantaine de kilomètres avant le repas, mais là, ce n’est plus la même chanson ! Nous commençons à rentrer dans le vif du sujet, vous me direz il y avait d’annoncé 1320 mètres de dénivelé, il faut bien qu’à un moment ça monte, eh bien, ça y est. Notre cadence se maintient jusqu’au ravitaillement où nous attend un superbe comité d’accueil avec chef cuisinier et tout ce qu’il faut pour nous remonter le moral et prendre des forces. Une bonne assiette de pates avec du gruyère ça change de tous les ravitaillements sucrés et franchement ça fait du bien surtout que le retour risque d’être long car maintenant on devrait avoir le zef dans le nez et z’aime pas ça du tout !

Nous partons pour la dernière étape. Hé bien devinez ? Un vent a décorner les bœufs, juste en face de nous. Alain et Thierry comprennent vite que pour bibi cela va être difficile, voire très difficile. Ils vont devoir trainer le « poids lourd » toute l’après-midi. De plus, il nous reste quelques côtes, non non, pas des côtelettes, des vraies bosses de plusieurs kilomètres qui vous sapent bien le moral et les jambes qui tournent par habitudes. Une fois tout ce dénivelé avalé, enfin façon de parler, il nous reste la plaine sans abris, je n’insiste pas, heureusement que j’avais les copains pour m’escorter et me ramener, sinon je serais peut-être encore sur la route !!

Nous voici arrivés à la salle polyvalente, un super comité avec une crêpe maison et un verre de cidre, franchement c’est super pour me remonter le moral, oui, car les autres cyclos l’ont toujours eu !

Bref, une superbe sortie d’après mes compagnons de route c’est un beau parcours très exigent, je leur fais confiance, ce sont de vrais cyclos, et d’après Gilles le président de Gagny le Cyclo club de Gournay est super pour sa convivialité et sa façon de rouler. Ce n’est pas moi qui dirais le contraire. Ça fait vraiment plaisir de pouvoir compter sur vous surtout le jour où l’on n’est un peu moins bien. Un grand merci à mes compagnons de route du jour et gardez cet état d’esprit vous êtes tous formidables.

Je suis déjà impatient de vous retrouver pour de nouvelles aventures, oui je sais je suis fêlé, mais c’est ce qui me motive tout au long de la semaine.

Didier F.