Sortie club – Dimanche 8 avril

Une reconnaissance pas très reconnaissante

 

Le dimanche 8 Avril, nous avions programmé une sortie afin de reconnaitre le parcours de 85 kilomètres de la randonnée du temps libre qui se déroulera une semaine et demi plus tard. Mauvaise surprise en ouvrant les volets, il a plu et la route est bien humide. Cela n’effraie pas pour autant les 19 rouleurs que je retrouve à l’église. Tous le monde démarre avec les meilleures intentions d’autant plus que la température est enfin agréable, ce qui a permis à certains de mettre les gambettes à l’air.

Malheureusement pour nous, « Dame crevaison » a décidée de s’inviter à cette reconnaissance, et pas qu’un peu. Cela commence dès la sortie de la base de loisirs de Vaires par Denis qui lance les hostilités. 1 point pour lui.

Arrivé à Gouvernes, Alain ouvre son compteur en doublant le score immédiatement grâce à une chambre pincée au remontage et qui éclate sitôt le gonflage. Et 2 points pour lui. L’Arlequin ne voulant pas être en reste, y va de sa petite crevaison toute en discrétion pendant que nous nous occupons de celle d’Alain. Point pour l’Arlequin aussi.

Nous voila déjà à quatre crevaisons en même pas vingt kilomètres et il en reste environ soixante cinq !!! Le timming va être serré.
Du coup, les pancartes m’étant un peu inaccessible en ce moment par manque de roulage, je me dis que j’ai peut être mes chances dans ce nouveau challenge. Je me lance donc dans la course par une petite perçouille à Lesches. Premier point pour moi. Le deuxième point arrivera un peu après Couilly Pont aux Dames. Me voila à égalité avec Alain ; deux points chacun. Egalité n’étant pas victoire, je m’en fais une petite dernière avant Villeneuve le comte. Résultat, je prends la tête avec 3 points. Pour l’instant j’en reste là en restant vigilant, prêt à sauter sur le premier silex venu au cas ou Alain s’en referai une autre.

Avec tout cela, la reconnaissance du parcours en a pris un coup dans l’aile car nous avons pris beaucoup de retard et, pour ne pas rentrer à la nuit, nous décidons de raccourcir.

Statu quo jusqu’à la sortie de Jossigny ou Jean Marie décide de rentrer dans la course par une première crevaison. 1 point pour lui. Très vite suivi par un deuxième point car son pneu usé jusqu’à la trame ne supportera pas la puissance de la cartouche qui lui fera rendre l’âme (au pneu……pas à Jean Marie).

« Dame crevaison » ayant sans doute estimée que neuf crevaisons commençait à être un chiffre honorable, elle finira par lâcher l’affaire et les scores en resteront là.

Me voila donc vainqueur avec mes trois crevaisons mais si on m’avait dit qu’il n’y avait rien à gagner, j’aurai plutôt visé les pancartes comme d’habitude. Car même si il n’y à rien à y gagner non plus, c’est nettement plus marrant et surtout moins salissant.
Bon maintenant je vous laisse, j’ai un pneu à changer et des rustines à coller.

Thierry……..King du petit trou………